Calculatrices aux examens blancs

Elèves en prépa, lycéens ou étudiant pour le CAPES, ce forum est pour vous !

Calculatrices aux examens blancs

Messagepar critor le 10 Mai 2011, 23:43

Bonjour,


Un de nos membres a eu un ennui suite à l'utilisation de classeurs présents sur sa Nspire à un BAC blanc, se voyant accusé de fraude et sous la menace d'une exclusion.

Problème signalé ici: http://tibank.forumactif.com/t7046-nspire-au-bac

Plusieurs bêtises ont probablement été dites sur le fil.


J'ai tenté bien modestement de corriger certaines bêtises en recadrant dans un contexte légal.
(mais peut-être mal et avec d'autres bêtises... n'étant pas juriste)
http://tibank.forumactif.com/t7046-nspire-au-bac#111585

Certains d'entre vous se sentent-ils suffisamment compétents/armés pour nous éclairer?
(je ne vous demande évidemment absolument pas de sortir de votre devoir de réserve: juste d'analyser/juger les faits et non les actions/décisions)
Visitez le nouveau site calculatrices TI francophone: TI-Planet

Quelques-un de mes programmes Nspire:
* Table interactive des radionucléides (Lua)
* Dérivées pas à pas (Basic)
* Lecteur d'images (Ndless)
* Calcul exact (Basic)
critor
 
Messages: 308
Inscrit le: 18 Nov 2009, 22:28

Re: Calculatrices aux examens blancs

Messagepar Invité le 11 Mai 2011, 08:01

Effectivement "Plusieurs bêtises" ont été dites sur ce fil...

Personnellement, je trouve que la phrase "Si j'étais à ta place, même élève, j'aurais tapé un scandale et dis les 4 vérités à ta prof." est indigne de la part d'un enseignant de mathématiques, même s'il s'agit d'un "jeune enseignant" ayant obtenu son Capes en 2008.

Si j'étais à la place de celui qui a écrit cela, je retirerais très vite ce post (ou ce passage de ce post)...
Si j'ai bien compris, l'inspection a été contactée, elle peut très bien tomber sur cette réponse suite aux déclarations de l'élève en question, surtout s'il suit les conseils de l'auteur du post et "tape un scandale".
Un enseignant est un fonctionnaire, soumis à certaines règles de déontologie.
Et là, c'est vraiment n'importe quoi.

La prof en question a sans doute avant tout le souci de la réussite de ses élèves, pour le bac, mais aussi au delà.
Et il est bien évident que l'on ne peut pas espérer réussir au delà du bac si on a besoin de recopier le cours présent dans sa calculatrice.
Il lui serait bien plus simple de "laisser courir", ou de tenir quelques propos aussi démagogiques et indignes que celui ci-dessus.


Revenons au problème posé.

En ce qui concerne la réglementation des examens et des concours, suivant les cas, cela va de l'interdiction totale à l'autorisation (sans limitation sur le contenu de la calculatrice), avec la possibilité laissée au concepteur du sujet de décider éventuellement d'une interdiction.
Cela (l'interdiction au niveau du sujet) ne s'est pas produit au bac ces dernières années, mais pourrait théoriquement arriver à tout moment, et non, les élèves ne pourraient pas "taper un scandale" pour autant.

Il y a ensuite ce qui est organisé au sein de l'établissement, et cela est différent.

Il y a une autre question soulevée dans ce fil.
Les profs devraient-ils savoir ou non qu'une machine peut contenir des textes ?
Oui... probablement, au moins dans une certaine mesure.

Peut-on leur reprocher de ne pas savoir que cela peut aller aussi loin.
Non. il n'ont jamais été formés là-dessus, et les communications des fabricants de calculatrices sont rarement centrées sur ce point.

Pour le reste mes élèves disposent de tout un ensemble de cours sur leur calculatrices (ti-nspire CAS), en math, physique, chimie...
Ca leur sert surtout à se rassurer...
Ils savent aussi qu'ils ne pourront s'en servir qu'à un concours sur deux, et qu'il en est de même en cours d'année.

Pour ma part, je pense qu'il serait logique qu'une épreuve comportant des questions de cours interdise l'usage de la calculatrice.
Invité
 

Re: Calculatrices aux examens blancs

Messagepar Invité le 11 Mai 2011, 10:41

J'avais également posté une copie du message ci-dessus dans le fil de discussion
http://tibank.forumactif.com/t7046-nspire-au-bac#111585
Je n'étais pas le seul à être en désaccord, et apparemment, le message est passé puisque si on essaie d'utiliser ce lien, on obtient à présent un message indiquant : Désolé, mais seuls les utilisateurs avec un accès spécial peuvent lire des sujets dans ce forum.
(mais la version d'origine est encore accessible via Google... il n'est décidément pas simple de nos jours de faire immédiatement le ménage...)
Invité
 

Re: Calculatrices aux examens blancs

Messagepar Christian le 11 Mai 2011, 14:26

Bonjour,

J'ai testé les liens, mais semble-t-il on ne peut plus accéder que par mot de passe.
Il me semble que c'est préférable, étant donnée la teneur de certains propos, rapportés par Philippe, que je considère aussi comme inadmissbiles, surtout s'ils viennent d'un collègue... qui s'est sans doute un peu emporté facilement.
Ceci étant, on est bien d'accord que l'on nage dans l'hypocrisie la plus complète. La calculatrice est autorisée, mais il faut éviter de mettre des cours dedans. Surtout, je dirais il faut éviter de se faire prendre en train de lire un cours dans sa calculatrice, ce qui n'est pas la même chose.

Aucun texte officiel ne régit cette situation. Quand on dit que la calculatrice est autorisée, certains usages semblent suspects, en tout cas selon le surveillant de salle qui fera plus ou moins de zèle, ou qui tentera, comme le dit Philippe, de rétablir une certaine égalité entre les candidats, face à une situation qu'il a dû estimer comme injuste. Ceci étant, nul doute que dans la même salle, de nombreux autres élèves devaient avoir quelques éléments de cours sur leur propre calculatrice.

La situation est extrêmement ambigüe et demanderait à être clarifiée. On pourrait imaginer une épreuve sans calculatrice au bac et une avec, ce qui a été expérimenté il y a peu par l'APMEP il me semble, mais l'expérience n'a débouché sur rien.
Il faut être prudent, je dirais, pour le malheureux candidat, qui n'a pas intérêt je pense à faire monter la mayonnaise. Il peut arguer de sa bonne foi et du fait qu'il a simplement utilisé les possibillités de sa machine

J'ai le souvenir d'un cas analogue, qui avait été sanctionné, me semble-t-il mais je n'ai pas plus de référence que cela. Je conseille à mes élèves de ne pas consulter leurs résumés de cours, s'ils en ont, de façon trop ostensible, ce qui me paraît relever de la prudence la plus élémentaire. On voit bien que l'autorisation de la calculatrice cache bien des difficultés...

On demeure sur une situation "juridiquement" peu claire: l'autorisation de la calculatrice veut tout dire, et rien dire. Ne soyons pas trop naïfs: quand on voit, par exemple, sur un sujet de philosophie, calculatrice interdite, on sait bien pourquoi... Les profs de philos en connaîtraient-ils plus que les matheux sur l'usage "illicite" d'une calculatrice? Je ne le pense pas!
Je pars du principe que le concepteur du sujet doit tenir compte de tous ces paramètres et s'arranger pour ne pas outrageusement favoriser celui qui aurait une calculatrice performante...
Il faudrait aussi que la situation évolue; on en est encore bien loin me semble-t-il!

Bien amicalement,

Christian

PS: l'accès au post de TI-Bank via le cache de google ne semble plus possible...
Avatar de l’utilisateur
Christian
 
Messages: 340
Inscrit le: 22 Août 2008, 13:42

Re: Calculatrices aux examens blancs

Messagepar AHJC le 11 Mai 2011, 15:32

Pour certains examens ou concours, les modèles de calculatrices utilisables par les candidats sont spécifiés.

L'inspection générale de mathématique devrait impérativement clarifier les circulaires régissant l'utilisation des calculatrices aux épreuves du bac, en particulier.
Cela va être très difficile car toute une partie commerciale est en jeu.

En toute rigueur, l'égalité de traitement des candidats, du point de vue de la calculatrice, passerait par le modèle unique fourni, le jour de l'épreuve, par l'administration!

Pour ce qui est de l'élève impliqué dans toute cette histoire, il faut considérer qu'un bac blanc n'est qu'un devoir en classe et admettre sa bonne foi. On ne va pas pourrir sa vie pendant le mois avant le bac. C'est un problème interne à l'établissement et c'est se couvrir de ridicule que de porter l'affaire à un niveau plus élevé. Les adultes doivent se montrer adultes, surtout si, en plus, ils ont des responsabilités administratives.
Il faudrait aussi bien préciser les règles au début de l'année scolaire et les respecter.

La connaissance des calculatrices et de leurs possibilités font partie de la formation d'un prof de math.

La surveillance d'une épreuve de bac est un travail de professionnel et les surveillants doivent être mis, longuement, au courant des conditions de l'utilisation des calculatrices, autrement que par un texte collé sur le bureau de la salle d'examen et à interpréter sur l'instant, en cas de besoin, comme cela se fait très souvent.
Dernière édition par AHJC le 11 Mai 2011, 16:25, édité 1 fois au total.
AHJC
 
Messages: 2
Inscrit le: 24 Déc 2008, 14:39

Re: Calculatrices aux examens blancs

Messagepar critor le 11 Mai 2011, 15:54

Bonjour,


Afin de "protéger" l'un des intervenants sur le fil en question (voir ci-dessus), l'équipe de modération de TI-Bank (c'est-à-dire en gros Levak & moi) a décidé d'intervenir.
C'est la seule et unique motivation, et personnellement je n'ai pas honte de ce que j'ai pu écrire.

Le fil existe toujours pour le moment (puisque nous n'avons pas consulté l'administrateur devant l'urgence de la situation) mais son affichage nécessite le rang de modérateur ou administrateur.

Nous déciderons ensemble de sa réactivation à l'identique, de sa réactivation après épuration des messages jugés "dangereux" pour leur propre auteur, ou de sa suppression.
Personnellement, je suis pour la 2ème solution.


Xavier
Visitez le nouveau site calculatrices TI francophone: TI-Planet

Quelques-un de mes programmes Nspire:
* Table interactive des radionucléides (Lua)
* Dérivées pas à pas (Basic)
* Lecteur d'images (Ndless)
* Calcul exact (Basic)
critor
 
Messages: 308
Inscrit le: 18 Nov 2009, 22:28

Re: Calculatrices aux examens blancs

Messagepar Invité le 11 Mai 2011, 16:31

critor a écrit:Bonjour,
Afin de "protéger" l'un des intervenants sur le fil en question (voir ci-dessus), l'équipe de modération de TI-Bank (c'est-à-dire en gros Levak & moi) a décidé d'intervenir.
C'est la seule et unique motivation, et personnellement je n'ai pas honte de ce que j'ai pu écrire.

Le fil existe toujours pour le moment (puisque nous n'avons pas consulté l'administrateur devant l'urgence de la situation) mais son affichage nécessite le rang de modérateur ou administrateur.

Nous déciderons ensemble de sa réactivation à l'identique, de sa réactivation après épuration des messages jugés "dangereux" pour leur propre auteur, ou de sa suppression.
Personnellement, je suis pour la 2ème solution.
Xavier

Je confirme que plusieurs personnes sont intervenues sur le fil de discussion en affichant une position bien différente d'un et d'un seul intervenant (le même que pour les "rebuts du CAPES"...) Je trouve que l'attitude des modérateurs qui ont fait en sorte de sortir tout cela du forum a été particulièrement responsable.
Invité
 

Re: Calculatrices aux examens blancs

Messagepar Invité le 11 Mai 2011, 16:34

Christian a écrit:PS: l'accès au post de TI-Bank via le cache de google ne semble plus possible...

Tant mieux !
Invité
 

Re: Calculatrices aux examens blancs

Messagepar Christian le 11 Mai 2011, 16:39

D'accord avec AHJC, sur tous les points, ainsi qu'avec ce que Philippe a exprimé plus haut.
Je pense qu'il faut faire preuve de bon sens en la matière et non de rigidité: cette banale affaire n'a pas à prendre d'ampleur, cela n'en vaut pas la peine.
Ceci étant, cela pose un réel problème depuis quelques années, problème toujours pas résolu et pas en voie de l'être. Sans imposer de modèle (cela me paraît bien délicat à plus d'un titre), il me semble qu'une épreuve sans calculatrice & une épreuve avec calculatrice (et tout ce qu'on peut faire avec, sans aucune restriction) serait la meilleure des choses.
Critor a bien fait de fermer le fil, c'est une décision fort sage.
Bien cordialement,
Christian

---------------

EDIT (DE L'ADMINISTRATEUR) : il semble logique d'en faire autant pour ce fil de discussion, qui est maintenant fermé.
Merci à tous pour vos contributions.
Avatar de l’utilisateur
Christian
 
Messages: 340
Inscrit le: 22 Août 2008, 13:42


Retourner vers Le bureau des étudiants



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

© Copyright 2008 - Tous droits réservés.